la déclinaison

 

 

Introduction

J’ai souvent eu du mal à travailler avec des surfaces fermées où j’ai l’impression d’être peu concernée. Lorsqu’il n’y a pas de vide ou d’interstice, j’ai inscrit de l’intérieur une construction de tous les points les uns par rapport aux autres qui repousse à un dernier terme, presque un après-coup, l’aboutissement d’une surface externe, clôturée. La sculpture pour moi est une construction de palimpsestes d’épaisseurs dans les trois dimensions, inventée à partir de spatialités internes. Ma pratique de la taille directe correspond aux mêmes obsessions de spatialité, contrairement à l’idée reçue que l’on cherche à faire émerger une forme « contenue » dans le bloc.

Publicités